Au rythme des Gumboots

Le Gumboot, appelé aussi Gumboot dancing ou Gumboot dance, parfois conjugué au pluriel – Gumboots –, fait partie de l’identité sud-africaine. À découvrir en spectacle de rue ou sur scène.

Comme des percussions…

La troupe chausse ses bottes de caoutchouc vert kaki et se met à danser, sur deux lignes l’une derrière l’autre, face au public. Le corps devient un instrument : les danseurs tapent des pieds sur le sol, qui résonne comme des percussions, et frappent des mains paume contre paume ou en les faisant claquer sur leurs chaussures.

Un spectacle de gumboot de rue
Un spectacle de gumboot de rue

Né sous terre

Le Gumboot, terme désignant les bottes en caoutchouc, est né à la fin du XIXe siècle dans les mines d’or d’Afrique du Sud. Humidité, obscurité, interdiction de parler..., les conditions de vie y étaient particulièrement pénibles. Face aux inondations fréquentes, les hommes portaient ces bottes de pluie, une solution plus économique que le drainage du site ! Ils communiquaient entre eux en tapant du pied, sur le sol, dans des flaques d’eau ou contre les chaînes.
Ce langage codé a pris l’aspect revendicatif de la culture populaire, avant de se répandre à travers le continent africain et de devenir une danse traditionnelle. Naïvement, les compagnies minières demandaient à leurs employés de danser devant les visiteurs... Sans réaliser qu’à travers leurs chants zoulous ou swazis, ceux-ci se moquaient ouvertement de leurs patrons !

Transmission

Pour continuer à raconter l’histoire de leurs aînés, les danseurs revêtent la tenue de ces derniers : torse nu sous un bleu de travail, un bandana autour du crâne pour retenir la sueur, parfois un casque de chantier sur la tête. Certains ajoutent des bouchons ou des clochettes autour de leur cheville : ces accessoires tintent lorsqu’ils tapent du pied sur le sol et, symbolique forte, rappellent le bruit des chaînes qui retenaient les mineurs à leur poste de travail…

À voir

On peut admirer des démonstrations sur scène, quand des troupes proposent cette performance, ou en spectacle de rue sur les sites touristiques sud-africains et fréquemment sur le Waterfront au Cap.
Le chanteur américain Paul Simon a dédié une chanson à cette danse, tout simplement intitulée Gumboots, dans son album Graceland

 

La comédie musicale créée au Royaume-Uni en 1999

 

Vidéo tournée à Paris en octobre 2015, lors d’une démonstration


© photo principale : Laura SA, wikipédia © photos article : South African Tourism ; vidéo 1 : VolkerLL, Youtube ; vidéo 2 : crepusculeindien, Youtube