Guide haute couture

Ce dernier opus de la collection Louis Vitton présente, en plus d’une centaine de pages, une Afrique du Sud contemporaine saisie sur le vif par Liu Xiaodong, qui entremêle photos et peintures.

De la malle au guide de voyage, il n’y a qu’un pas. La maison Louis Vuitton a lancé sa collection de Travel Books en 2013 : des livres mettant à l’honneur une ville ou un pays, en donnant, pour chacun, carte blanche à un artiste différent. Haute couture oblige, ces beaux objets sont caractérisés par un joli format à l’italienne et une reliure toilée. Parmi les deux nouveaux tomes sortis ce mois de mai, on retrouve l’Afrique du Sud, illustrée par le peintre chinois Liu Xiaodong - le second étant Paris, sous l’œil de Brecht Even, auteur de BD belge.

blog-afrique-du-sud-louis-vuitton-liu-xiaodong

Voyage en images

Liu Xiaodong est parti en safari dans la réserve d’Hluhluwe-Imfolozi, il a pris le train bleu entre Pretoria et Le Cap, arpenté les rues de Johannesburg et du Cap… On découvre son voyage en cent trente images, dans lesquelles il entremêle la photo et la peinture à l’huile : des scènes urbaines, tel un coiffeur de rue ; des animaux sauvages, croqués sur le vif ; des paysages dont les Trois Rondavels du Blyde River Canyon… Rien ne manque, ni le braaï dans le bush, ni Nelson Mandela jouant avec son chien à Soweto, reproduction d’une photo exposée dans son ancienne maison transformée en musée. Le tout savoureusement croqué par l’un des représentants les plus marquants de la peinture contemporaine chinoise.

blog-afrique-du-sud-louis-vuitton-liu-xiaodong
blog-afrique-du-sud-louis-vuitton-liu-xiaodong
blog-afrique-du-sud-louis-vuitton-liu-xiaodong

Liu Xiaoding

Né en 1963, Liu Xiaodong a fait ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Pékin, où il a été influencé par le réalisme pictural français du milieu du XIXe siècle, qui y était largement enseigné. Sa marque de fabrique : une peinture in situ avec des modèles vivants et locaux, une prédilection pour des narrations élaborées autour d’un enracinement dans un lieu, et un processus de réalisation semblable à celui d’un film. « Son processus créatif exporte l’atelier du peintre dans la vie réelle et rappelle en outre l’art de la performance », décrypte-t-on chez Vuitton. Sa méthodologie évoque celle d’un anthropologue : en se coulant dans les rituels, les traditions et les cultures, Liu Xiaodong engage le dialogue avec les habitants, capturant une large palette d’émotions et d’identités individuelles ou communautaires. Son travail a été exposé à Shanghai en 2014, à Venise en 2015 et, début 2016, à la Fondation Louis Vuitton, à Paris.

Liu Xiaodong, portrait de l'artiste
Liu Xiaodong, portrait de l'artiste

Edition limitée

Cette édition bilingue, en français et en anglais, est vendue 45 € dans les magasins Louis Vuitton et en librairie. Il existe une édition limitée à trente exemplaires, signés par l’artiste, comprenant une lithographie originale (prix sur demande).

Autre collection, plus ancienne, de guides réalisés par Louis Vuitton : les City Guide dont l’un, à la couverture anis, consacré au Cap (30 €).

 

Plus d’infos sur louisvuitton.com .
© Photo principale : Louis Vuitton ; photos de l'article n°2 : Louis Vuitton, n°3,4&5 Liu Xiaodong pour Louis Vuitton, n°6 Julien Lienard pour Louis Vuitton