Jingle Bells, Jingle Bells…

Même par 30°, les vendeurs à la sauvette portent un bonnet de Père Noël tandis que de la neige artificielle décore les vitrines ! Changement de décor dans l’hémisphère sud… Petit guide des festivités.

Au cœur de l’été

Les fêtes d’années se déroulent dans une ambiance bien différente sous les latitudes australes, au milieu des grandes vacances scolaires sud-africaines. Un peu comme notre 14 juillet ou notre 15 août ! D’autant que le 26 décembre est également férié, comme « journée de la bonne volonté », un héritage anglo-saxon. Même si le soleil darde ses rayons les plus chauds, les vendeurs à la sauvette sont coiffés d’un bonnet rouge et blanc, de la neige artificielle recouvre de grands sapins plantés dans les « malls », ces vastes centres commerciaux omniprésents, « Jingle Bells, Jingle Bells » et « Silent Night » en bande son... Voilà le décor planté !

Un mois de décembre sur la plage... l'hiver paraît bien loin
Un mois de décembre sur la plage... l'hiver paraît bien loin

Lieux « saints »…

La plupart des Sud-Africains sont en villégiature, au bord des plages de l’océan Indien ou de l’Atlantique, ou dans leurs villages d’origine auprès de leur famille.

Le 24 décembre, direction Soweto pour assister à une joyeuse messe de Noël rythmée par les gospels. Près de 80% des Sud-Africains sont de religion chrétienne, avec une grande variété d’églises : réformée hollandaise, méthodiste, catholique romaine, Zion Christian Church…

Vous pouvez aussi, symboliquement, vous recueillir à Bethlehem, dans le Free State, fondée par les Boers en 1859, et ainsi baptisée en référence à la Bible. Cette ville de 40 000 habitants se situe près de la frontière du Lesotho où l’on, trouve, là, une commune qui porte le nom de Nazareth, notable pour son site d’art rupestre, Ha Baroana. Il existe aussi un Nazareth dans le Mpumalanga.

La "basilique de la Nativité" à Bethléem, version sud-africaine
La "basilique de la Nativité" à Bethléem, version sud-africaine

Pour la belle histoire : dans KwaZulu-Natal il y a… Natal, Noël en portugais ! Cette appellation vient du navigateur portugais Vasco de Gama. Parti le 8 juillet 1497 de Lisbonne à la tête de quatre navires, l’explorateur franchit le Cap de Bonne Espérance en affrontant une grosse tempête, près de dix ans après Bartolomeu Dias. Il passa le 25 décembre dans un port naturel abrité qu’il nomma Rio De Natal, aujourd’hui Durban… Après avoir dressé un padrao (pilier de pierre), Vasco de Gama remit les voiles vers l’Asie pour accomplir sa mission : ouvrir la voie maritime vers les Indes.

Menu et dress code

Par ces journées chaudes, on a plutôt envie de viande froide et de salades, ou d’un braai, le barbecue sud-africain. Le menu traditionnel peut consister en un cochon de lait ou un rôti de bœuf, une dinde, du riz jaune, des légumes et des desserts. Pour créer une ambiance festive, des branches de pin et des guirlandes décorent la table, les convives portent un bonnet de père Noël ou des bois de cerf en peluche en serre-tête, clin d’œil décalé à l’hémisphère nord alors qu’ils sont en chemise légère ou en robe d’été...

En vous souhaitant de bonnes fêtes ensoleillées
En vous souhaitant de bonnes fêtes ensoleillées

 

 

© photo principale : Sarah Ackerman © photos article de haut en bas : n° 2 et 4 Office du tourisme de l'Afrique du Sud, 3 Steamhunter