The Orbit, « the » salle de jazz de Joburg

Un Français, Aymeric Péguillan, s’est associé à deux Sud-Africains pour ouvrir cette jeune adresse où résonne la « vibe » sud-africaine. Attachez vos ceintures, prêt à décoller, avec un festival prometteur à la mi-mars pour souffler ces deux bougies.

« Il y a encore peu de temps, il fallait aller au Cap pour écouter du bon jazz, une époque révolue depuis l’ouverture de The Orbit ! », se réjouit Claudine, correspondante de l’AFP en Afrique du Sud, passionnée de musique. Cette salle de concert-bistro, à l’excellente qualité acoustique, a ouvert il y a deux ans à Johannesburg, à Braamfontain le quartier étudiant en pleine effervescence. Du 15 au 20 mars, un festival célébrera cet anniversaire.

blog-afrique-du-sud-johannesburg-orbit

Un album américain

Aymeric Péguillan, fait partie du trio des fondateurs, aux côtés de Dan Sermand et Kevin Naidoo. L’aventure avait commencé à Troyeville, également dans l’ancien centre-ville de « Jozy », avec un premier Jazz Social Club créé au début des années 2000. Le nom de la nouvelle adresse est tiré d’un album du trompettiste américain Clark Terry, In Orbit, de 1958 (avec Thelonious Monk). De quoi donner l’espoir au trio d’être propulsé vers un destin prometteur, dans la lignée de clubs légendaires comme le Kippies et le Bassline à Joburg, le Blue Note à New York, ou, plus proche de nous en Europe, le New Morning, à Paris, et le Jazz Café et le Ronnie Scott’s à Londres... Un bon signe : en février, le magazine américain « Downbeat », consacré au jazz et au blues depuis 1934, a cité la salle parmi ses 193 bons spots à travers la planète.

Harmonie et spontanéité

« The Orbit devient l’espace où les musiciens atteignent une nouvelle dimension avec un esprit créatif illimité, gravitant les uns autour des autres avec harmonie et spontanéité pour produire la musique la plus originale et la plus inspirée qui soit », revendiquent les concepteurs de l’endroit. Tout en proposant des nourritures bien terrestres, à une table de bistrot où siroter une bière ou un vin sud-africain. Possibilité de dîner avec, au menu, un tendre agneau du Karoo, un hamburger maison ou des salades.

Programmation

Pour vous embarquer, parmi les prochaines têtes d’affiches du mois de mars :
Le pianiste sud-africain Pule Pheto le 2 mars, le Reza Kota Quartet le samedi 5 mars, le Carlo Mombelli Quartet les 11 et 12 mars…
Et, du 15 au 20 mars, festival pour fêter les deux ans de The Orbit, programmation à découvrir prochainement.

blog-afrique-du-sud-johannesburg-orbit

Plus d’infos sur :

www.theorbit.co.za

The Orbit
81 De Korte Street
Braamfontein, Johannesburg

Découvrez nos idées de voyage à Johannesburg.

Photo principale et photos de l'article : ©The Orbit