Un cargo mythique, le Saint Helena

Il y a pile cent ans, le 15 octobre 1815, Napoléon arrivait en exil à Sainte-Hélène, où il allait rester jusqu’à sa mort, le 5 mai 1821. L’ouverture, tant attendue par ses habitants, d’un l’aéroport l’été prochain, marquera la fin du ravitaillement de l’île par cargo depuis l’Afrique du Sud.

C’est le dernier bateau postal britannique encore en service. Le RMS St. Helena – RMS pour Royal Mail Service – assure, depuis le port du Cap, en Afrique du Sud, le ravitaillement de l’île Sainte-Hélène toutes les trois semaines. Que les amateurs se dépêchent, car il leur reste seulement un an pour effectuer cette rotation : le dernier voyage se terminera le 15 juillet 2016, alors qu’ouvrira, enfin, l’aéroport tant attendu sur cette petite île de l’Atlantique sud. Symboliquement, le navire effectuera une boucle complète jusqu’en Grande-Bretagne, avec une escale à Tenerife, dans les îles Canaries, avant de jeter définitivement l’ancre au pied de la montagne de la Table.

blog-afrique-du-sud-rms-st-helena (2)

 

Escale à Sainte-Hélène

Ce cargo mixte transporte des porte-conteneurs et des passagers, 128 maximum. La traversée dure cinq jours aller, puis cinq jours retour. Entre les deux, les touristes débarquent pour une semaine sur ce caillou volcanique où mourût Napoléon, le 5 mai 1821, à Longwood House, cinq ans après y être arrivé en exil, il y a exactement un siècle, le 15 octobre 1815. Le RMS St. Helena poursuit sa mission jusqu’à l’île de l’Ascension avant de rebrousser chemin et de mouiller de nouveau dans la baie de Jamestown, la capitale de ce territoire britannique d’outre-mer, puis de regagner Le Cap. Au programme : jeux sur le pont, observation de la mer depuis le bastingage en guettant les baleines et les oiseaux migrateurs, dîners chics...

blog-afrique-du-sud-rms-st-helena (4)
« C’est très classe, à l’anglaise. Ma place dans la vaste salle à manger était affichée sur un tableau, le personnel est aux petits soins » décrit France, de la région parisienne, une habituée des voyages en cargo qui, accompagnée de deux amis, avait profité de ce déplacement pour visiter, avant d’embarquer, la Namibie et Le Cap.

blog-afrique-du-sud-rms-st-helena

Des prisonniers sud-africains

Située à 1 930 kilomètres des côtes africaines et à 3 500 kilomètres de celles du Brésil, cette île-forteresse fut utilisée par les Britanniques pour y emprisonner deux personnalités sud-africaines : le chef zoulou Dinizulu, de 1890 à 1997, et le général Piet Cronje, de 1900 à 1902, ainsi que 6 000 Boers durant la Seconde Guerre des Boers (1899-1902), dans un camp où un certain nombre furent victimes d’une épidémie de typhoïde.

Plus d’infos sur le site du cargo.

 

Avant d'embarquer à bord, prenez le temps de découvrir Le Cap.
© photo principale : Keen © photos article : Saint Helena Island Info